Covid : d’où vient la fameuse règle des 6 préconisée par Emmanuel Macron ?

Partager

Eu égard à sa propagation sur le territoire national, l'épidémie de Covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population. Il nous rappelle symboliquement que la situation sanitaire est grave.

"L'"électrochoc " souhaité en annonçant un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit grandes métropoles - dès samedi entre 21 heures et 6 heures - avant que la situation ne dégénère davantage vise, de fait, à éviter un nouveau confinement". Cette décision implique évidemment de nouvelles mesures pour enrayer la maladie. En Ile de France et dans les 8 métropoles concernées (Aix-Marseille, Montpellier, Lyon, Lille, Rouen, Saint-Etienne, Grenoble et Toulouse), ce document sera obligatoire pour circuler durant les heures de couvre-feu, soit de 21h à 6 heures du matin dès le 17 octobre minuit.

Les déplacements devront cependant se faire dans le respect des règles pour ne pas propager le virus, a souligné le chef de l'Etat, appelant les Français à se plier aux mesures restrictives lors de leurs vacances, "comme s'ils étaient chez eux". En cas d'infraction à cette règle, une amende de 135 euros sera en effet appliquée. Concernant les matchs professionnels ayant lieu dans les zones sous couvre-feu, comme le match de Bordeaux à Marseille samedi 17 octobre, des dérogations seront accordées pour qu'ils puissent continuer à se jouer à 21 heures.

Une autre ville craint également un couvre-feu...

Un reconfinement général du pays "serait disproportionné", estime Emmanuel Macron. "On essaie, quand on invite des amis, de ne pas être plus de 6 à table", comme au restaurant, explique-t-il. L'irrespect de cette règle, qui par nature touche donc à la vie privée, ne sera néanmoins pas puni. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 15 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. Elle devrait, comme au moment du confinement, être téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur. Elle s'appelle "Tous anti-Covid". L'objectif clairement affiché est l'arrêt de la vie sociale pendant la nuit, déjà visé avec les mesures de fermetures de bars et restaurants après 22 heures, lesquels perdent donc encore une heure de chalandise. Ces tests salivaires ou sanguins seront à réaliser par soi-même, à son domicile, et à envoyer à un laboratoire. Plusieurs start-ups, comme Axiotis, pourraient être mobilisées pour ce faire. Priorité à l'économie, priorité à la répression, Emmanuel Macron ne cache pas son jeu, face auquel l'urgence d'une réponse des travailleurs et des opprimés se fait brûlante, autour d'une stratégie et d'un programme radical pour refuser de payer la crise économique et sanitaire. Emmanuel Macron n'a en revanche pas demandé une généralisation du télétravail, mais lorsque cela est possible, il préconise deux à trois jours de télétravail par semaine.

Partager