Niki Lauda, le triple champion du monde de Formule 1, n'est plus

Partager

Et c'est entouré de l'amour des siens qu'il s'en est allé paisiblement, dans la nuit de lundi à mardi, à l'âge de 70 ans. Son prestige sportif resta intact. Et d'ajouter un hommage plus personnel, "en dehors de la vie publique, c'était un mari, un père et un grand-père aimant et soucieux des autres".

Le pilote autrichien est mort lundi à 20h30 à l'hôpital universitaire de Zurich (Suisse), a indiqué une de ses collaboratrices à l'AFP. En août 2018, il subit une transplantation pulmonaire après la contraction d'un virus. Mais sa villa viennoise évaluée à quelque 10 millions d'euros, son yacht de 47 mètres, sa propriété aux Baléares et le jet privé long courrier qu'il pilotait lui-même n'avaient pas fait oublier à ce descendant d'industriels la valeur des choses.

Malgré son absence prolongée, Niki Lauda continuait à suivre de très près les Grands Prix et les prestations de l'écurie Mercedes. L'ancien Champion du monde avait ensuite fait son retour dans le milieu de la F1 en 2012, en devenant le président non-exécutif de l'équipe Mercedes Grand Prix.

"Repose en paix Niki Lauda". Tout le monde aura sa manière personnelle de faire ce travail de deuil, de ressentir cette tristesse.

Tous deux amis, mais aussi coéquipiers, Alain Prost et Niki Lauda ont vécu de grands moments ensemble, notamment en 1984 lorsque Lauda bat Alain Prost au championnat du monde pour seulement un demi-point. Lauda, dans les sports mécaniques, c'était d'abord une gueule, plus une pièce d'origine, un bout de sa cuisse droite en plein visage, une oreille en moins, une personne facile à reconnaître. à Monaco, c'était le seul qui n'avait pas eu recours à la chirurgie esthétique... Plus tôt dans la journée, ses médecins devaient effectuer une dialyse sur leur célèbre patient, mais l'intervention n'a pas permis de lui sauver la vie. L'Autrichien, triple champion du monde, avait été victime d'un terrible accident en 1976.

Lauda a financé son début de carrière grâce à une série de prêts, gravissant les échelons en passant de la Formule 3 à la Formule 2.

Il a remporté son deuxième titre en 1977 avant de passer à Brabham puis de prendre sa retraite en 1979 pour se concentrer sur la création de sa compagnie aérienne, Lauda Air, déclarant qu'il "ne voulait plus conduire en rond". La découverte d'une fraude comptable lors de la vente de Lauda Air écorna sa réputation d'hommes d'affaires. Après plusieurs changements dans l'actionnariat, Austrian Airlines met finalement la main sur la compagnie en 2001, après le départ de Niki Lauda de la direction en 2000.

C'est alors qu'il put se consacrer pleinement au développement de Lauda Air. Deux transplantations du rein, en 1997 et en 2005. Elle lui donnera deux fils, Mathias qui se lancera dans une carrière de pilote et Lukas.

Partager