Facebook lance Secret Crush, sa nouvelle application de rencontre

Partager

Ce discours, de prime abord étonnant, avait déjà été testé il y a quelques semaines quand Mark Zuckerberg a annoncé que l'avenir de Facebook se trouvait dans les communications privées "de salon", et non plus dans le modèle "tout public", que le réseau social a pourtant largement contribué à populariser.

Ce changement pourrait également aider Messenger à générer des bénéfices en faisant un lieu plus attrayant pour les entreprises qui souhaitent faire de la publicité. Il est vrai que la version actuelle de Facebook, notamment celle que l'on trouve sur son navigateur, manque de visibilité et de simplicité.

Les groupes seront désormais beaucoup plus mis en avant, sur la version mobile avec un onglet dédié, mais aussi sur la version Web avec une barre de menu spécifique. Et avant que les développeurs ne puissent participer à diverses conférences et autres ateliers techniques, Mark Zuckerberg a tenu à annoncer en grande pompe diverses nouveautés qui - il faut bien le reconnaître - ne s'annoncent pas révolutionnaires. Cette nouvelle version pèsera 70 Mo de moins que la version actuelle et bénéficiera d'une vitesse de démarrage à froid de 1,3 seconde. L'idée est de faire de Messenger une application plus légère et rapide, accessible depuis un nombre plus important d'appareils.

"Quelqu'un vous a ajouté comme secret crush", recevra les élu·e·s de votre coeur. Facebook promet une application complètement recodée depuis zéro.

-Une fonctionnalité Watch Together pour "visionner en temps réel des vidéos avec vos proches".

Le co-watching est une option qui va permettre à plusieurs utilisateurs de choisir et regarder ensemble une vidéo sur Facebook.

Autre nouveauté, dans le monde de la réalité augmentée cette fois: Spark AR Studio (l'application de Facebook qui permet de créer des expériences interactives en réalité augmentée) sera maintenant disponible pour Windows et Mac. En fonction de vos centres d'intérêt ainsi que des évènements auxquels vous participez, vous serez redirigé vers des groupes susceptibles de vous intéresser.

Instagram va-t-il devenir avant tout une application de shopping?

Paranoïa ou pas, l'entreprise de Zuckerberg est encore dépendante de Google et d'Apple puisque ses utilisateurs·trices sont obligé·es de se rendre sur l'App Store ou Google Play pour télécharger l'application. Sur Instagram, les créateurs de mode pourront bientôt poster des photos interactives. Le scandale Cambridge Analytica avait retardé leur lancement et poussé Facebook à procéder à quelques ajustements, mettant l'accent sur la vie privée.

Partager