L'Italie fulmine contre l'arbitrage — AS Roma-Liverpool

Partager

"Nos partisans méritent une finale et ils vont pouvoir s'amuser à Kiev, peu importe le résultat, a dit le défenseur de Liverpool Andy Robertson. C'est normal d'avoir parfois du mal à rester calme".

En cause, deux décisions contestées de l'arbitre slovène Damir Skomina: un hors-jeu de Dzeko, manifestement couvert et ensuite fauché par le gardien de Liverpool Karius, puis une main très nette du défenseur des Reds Alexander-Arnold alors que le ballon filait vers le but. Le quotidien rose n'oublie par contre pas de rappeler les litiges de cette demi-finale au sommet. Cette saison, il avait déjà dépassé Mamadou Niang, auteur de 6 buts dans toute sa carrière en C1 avec l'Olympique de Marseille. Dzeko met les Romains sur la bonne voie en égalisant rapidement (2-2, 52e) mais le troisième but va mettre trop de temps à arriver pour que le miracle se produise. On croit donc les Anglais à l'abri mais Nainggolan par deux fois dans les 5 dernières minutes va ramener son équipe sur les talons des Anglais. Son visage fermé a alors montré qu'il savait combien son erreur initiale valait cher.

Les hommes d'Eusebio Di Francesco, étrangement, n'ont jamais vraiment pris le jeu à leur compte. La nouvelle tentative de " Romantada", après le 3-0 des quarts de finale contre le Barça (qui remontait la défaite 4-1 de l'aller), est restée vaine. "Nous avons joué une saison incroyable en Ligue des Champions". Le trio d'attaque de Liverpool est presque inarêttable. Déterminant à l'aller (2 buts et 2 passes décisives), Mohamed Salah n'a pas brillé sur son ancienne pelouse. Avec 29 buts à eux trois ils font mieux que Cristiano Ronaldo, Gareth Bale et Karim Benzema en 2013/2014 auteurs de 28 buts avec le Real Madrid devenu cette année champion d'Europe. "Mais vous parlez de la VAR et il est certain qu'elle nous aurait sûrement plus donné qu'enlevé ".

"La rencontre était incroyablement intense", a confié Klopp sur la chaîne Sky. Passé par les barrages contre Hoffenheim, Liverpool s'est hissé jusqu'en finale au terme d'un parcours marqué par une force offensive impressionnante.

Partager