Cambridge Analytica ferme ses portes — Scandale Facebook

Partager

Mark Zuckerberg, DG de Facebook, inaugure la conférence F8 à San Jose, 1er mai 2018.

Facebook rassemble aujourd'hui environ 2 milliards d'usagers, parmi lesquels 200 millions se révèlent être des célibataires. " Concrètement, la nouvelle fonctionnalité doit permettre aux utilisateurs de Facebook de se créer un nouveau profil, en parallèle de leur compte principal". En parallèle, l'annonce a été considérée comme un tremblement de terre à Wall Street, dans le sens où l'action des sites de rencontres a chuté de 22 %. Sur le marché des sites de rencontres, la confiance est à la base de la relation entre le fournisseur de services et ses bénéficiaires.

Facebook a annoncé un outil pour mieux protéger les données de ses utilisateurs.

Facebook espère que l'application de rencontres aidera à reconstruire sa popularité auprès des utilisateurs plus jeunes ainsi que d'augmenter le nombre de visites sur le réseau social.

Zuckerberg n'a pas précisé si le service serait payant ou non, en revanche, le possible succès de l'entreprise fait déjà des malheureux: au même moment, le propriétaire de Tinder, Match, perdait 15% en bourse. Facebook assure que les activités ayant lieu dans cette appli ne seront pas transmises aux amis.

Et il faut admettre que s'il y a bien un réseau social qui peut nous trouver l'âme sœur, c'est celui-ci. Mark Zuckerberg a également été entendu devant le Congrès des Etats-Unis après ce scandale. Cette fonctionnalité permet, en un coup d'oeil, de visualiser les sites et applications qui envoient des infos à Facebook avec la possibilité de supprimer ses cookies (comme l'historique de navigation de Google).

En effet, il est critiqué pour avoir capté de manière détournée, et sans consentement, les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs Facebook à des fins politiques. "Nous voyons nos responsabilités de façon plus large et investissons pour nous assurer que nos services sont utilisés de la bonne façon", a déclaré le patron-fondateur Mark Zuckerberg, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

La semaine dernière, Facebook a annoncé un bond de près de 50% de ses ventes, suggérant que la plus grande crise au cours de ses 14 ans d'existence ne lui a pas porté préjudice jusqu'à présent.

Partager