Karim Benzema, un match de patron — Real-Bayern

Partager

Une finale avant l'heure. Les Bavarois ont pourtant dominé la rencontre mais leurs erreurs (comme le second but merengue offert par le gardien Sven Ulreich à Karim Benzema) ont pesé lourd dans la balance.

C'est une véritable montagne qui attend le Bayern Munich ce mardi soir.

Benzema a été un ajout surprise au clan de Zinedine Zidane. Plus entreprenants, les Munichois mettaient une grosse pression sur les Madrilènes et Navas devait effectuer deux arrêts énormes sur une volée de Tolisso puis une tête de Müller!

Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul.

Le Bayern Munich a marqué le premier but grâce à une frappe de Joshua Kimmich à la 3e minute.

"J'ai défendu Karim comme je défends tous mes joueurs", a simplement commenté Zidane, souvent qualifié de "grand frère" par Benzema. Le Français très calme devant le but envoie le ballon dans les filets (46′).

C'est donc le Real Madrid qui jouera sa troisième finale d'affilée, une première depuis la Juventus de 1996, 1997 et 1998. L'égalisation de James Rodriguez (63') n'était pas suffisante pour le Bayern. Le quotidien Marca, pro-Real ne boude pas sa joie sur sa Une au lendemain de la qualification pour la 16e finale de l'histoire en Ligue des champions pour la Maison Blanche et avec, donc, l'espoir d'une 13e victoire.

Bayern Munich a été écarté en demi-finale quatre fois depuis cinq ans - les trois dernières fois par le Real Madrid. Le double champion d'Europe en titre défendra son titre le samedi 26 mai à Kiev contre Liverpool ou l'AS Rome (5-2 à l'aller pour le club anglais, retour en Italie mercredi 2 mai). Un doublé couru d'avance sachant l'erreur du gardien allemand Ulreich qui tergiversait avant de se retrouver à terre.

Partager