Qualification héroïque en demi-finale de la Roma — Ligue des champions

Partager

"Des extraterrestres, ils ont tous 10/10", a résumé mercredi le Corriere dello Sport, qui attribue effectivement la note maximum à toute la troupe qui a humilié Barcelone comme les Catalans l'avaient fait à Paris l'an dernier. Le club espagnol était jusque-là invaincu cette saison en Ligue des champions.

Il était plus que facile de lire la joie et l'excitation de Radja Nainggolan en zone mixte ce mardi soir. Nelson Semedo a également été en grande difficulté sur le côté droit de la défense, tout comme la charnière centrale du Barça, entre un Samuel Umtiti faible dans les airs et un Piqué statique et dépassé sur chaque attaque romaine.

L'ancien entraîneur de Bilbao l'a reconnu, il ne s'attendait pas à une telle hargne de la part de la formation romaine, qui n'a laissé aucun répit à son adversaire pendant 90 minutes. Les 2 matches se joueront à 20h45. Seul Messi a répondu timidement sur deux coups francs non cadrés (10e et 40e).

C'est le défenseur Kostas Manolas qui a inscrit le troisième but décisif à huit minutes de la fin du match. "Ce qu'on veut pour l'instant c'est continuer à bien jouer et aller en demi-finale", a expliqué lundi le technicien basque, qui avait déjà assuré ce week-end "ne pas croire aux prophéties". Ca me laisse un mauvais goût et ça fait mal pour les supporteurs. Aussi incroyable que cela puisse paraître, la Roma a tout réussi. "C'est un résultat clair qu'il faudra analyser", a reconnu le président Josep Maria Bartomeu, qui a pourtant investi près de 300 M EUR sur Ousmane Dembélé et Philippe Coutinho. On retrouve aussi les mêmes louanges en France avec L'Équipe qui use d'un jeu de mots pour qualifier cette performance. C'est le cas qu'on gagne ou qu'on perde.

L'équipe alignée ce soir par Ernesto Valverde ressemble ainsi fortement à celle de la semaine dernière.

Partager