Mort de Jacques Higelin : les duos complices de l'artiste

Partager

Romain Goupil lui avait consacré un documentaire en 2008 intitulé Higelin en chemin.

Michèle Rivayrol, présidente du festival Détours de chant, à Toulouse, était l'invitée du Grand Journal de 18h sur Sud Radio.

Son dernier album Higelin 75 était sorti en 2016. "Il était amoureux de l'existence".

C'est 1965 qu'il enregistre ses premières chansons dans le cadre d'une compilation de morceaux de Boris Vian produite par Jacques Canetti. "Il était toujours avec sa guitare (.) C'était vraiment un frère", a-t-il expliqué. Et même s'il essuie un premier refus lors d'une audition à 14 ans (on le trouve trop jeune pour travailler), il commencera à y goûter en s'inscrivant au Cours Simon, histoire d'acquérir maturité et assurance.

Encouragé par son amie, Higelin s'oriente vers une carrière en solitaire à partir des années 1970.

Enfant de Charles Trenet et des Rolling Stones, il est l'un des premiers chanteurs à chercher à réconcilier le rock et la chanson à texte. Leur duo marque son premier succès avec l'album "12 chansons après le déluge " paru en 1966... A eux trois, ils incarnent une nouvelle génération d'artistes et s'inscrivent dans la juste continuité de la talentueuse avenue empruntée par leur père jusqu'à sa mort. Une énergie créative qui donne encore trois albums: Irradié (1975), Alertez les bébés! "Mais autour de lui, on s'occupe de lui, tout va bien", avait-il confié revenant également sur les rumeurs "horribles" qui circulaient à l'époque sur son père. Papa du chanteur Arthur H, de la chanteuse Izia Higelin, et du réalisateur Kên Higelin, il avait partagé sa carrière entre la musique et le cinéma.

Nascimo, extrait de l'album Higelin'82, un titre ensoleillé inspiré au chanteur par un voyage à la Guadeloupe.

Jacques Higelin est décédé ce matin des suites d'une longues maladies, à l'âge de 77 ans. À sa famille, il avait dédié le morceau "Brigade légère" où il a un mot pour ses deux filles et son fils et ses sœurs, les chanteuses Izia Higelin et Maya Barsony. En 1972, il accueille Kên, devenu metteur en scène. Très discret, l'artiste de 46 ans a notamment vécu une "très belle histoire" d'amour avec l'actrice Romane Boringer quand il avait 18 ans.

Partager