"Nous nous sentons très forts" au Parc, dit Emery — PSG

Partager

"C'est facile de mettre beaucoup de buts à Dijon, en championnat, mais c'est dans ces matches-là qu'il faut être bon", a ragé Adrien Rabiot sur beIN Sports, l'un des meilleurs parisiens au Bernabeu.

Quand le sélectionneur parisien Unai Emery remplace son avant-centre Edison Cavani (66) par le défenseur Thomas Meunier, comme s'il cherchait avant tout à préserver le résultat, Zidane n'hésite pas à entrer dans la bataille des attaquants (Gareth Bale, Lucas Vazquez, Marco Asensio).

Cristiano Ronaldo: son penalty contre le PSG n'était pas valide! Néanmoins, l'ancien Barcelonais a également péché par excès d'individualisme.

Nombreux étaient ceux qui avaient bien trop vite classé le PSG dans la catégorie des grandes équipes. Neymar est aussi visé sur le site internet du média sportif: "Neymar, pour gagner à Madrid, appelle Messi", ironise le journal. Avec Berchiche hors du groupe et Alves qui a terminé carbonisé contre le Real, les latéraux tourneront: Kurzawa, dans le dur dernièrement, et Meunier, en grande difficulté défensivement à Madrid, auront une occasion de se relancer.

Du côté de AS, c'est une Une dédiée à Cristiano Ronaldo avec en gros titre un "Comment ne pas t'aimer" qui en dit long.

Il est toutefois permis de croire à la sincérité de la réponse du président qatarien quand il dit que le Brésilien ne quittera pas la capitale française l'été prochain. Pétrie de talent, la défense centrale du PSG, avec Marquinhos (23 ans) et Kimpembe (22 ans), sera au coeur du débat en France pendant trois semaines. Le PSG devra "accomplir un exploit au retour pour éviter une déception majuscule", écrit le journal.

Vidéo - Emery ou la MCN, qui est le principal responsable de la défaite à Madrid? Motta est entré pour 35 minutes et a bien joué. Les changements d'Emery qui ont fait que "l'équipe a perdu l'équilibre" sont également pointés du doigt.

Dans l'autre rencontre de la soirée, Liverpool, porté par son trio d'attaque Mané-Salah-Firmino, a infligé une véritable correction au FC Porto à l'Estadio do Dragao (0-5). "Déplorant le manque de " maturité " de son équipe lors d'une fin de match déterminante dans cette première manche, le numéro 10 du PSG a eu une lecture nuancée de ce match".

Partager