Paul Bocuse "était le Johnny Hallyday de la gastronomie française" — Pierre Gagnaire

Partager

"C'est grâce à lui que j'ai pu faire la carrière que j'ai faite".

En revoyant Paul Bocuse sur ces photos, Pierre Wynants se rappelle d'un gardien de la tradition, amateur de cuisine classique. Raymonde, Raymone et Françoise, les trois femmes de la vie de Paul Bocuse auront aussi partagé leur amour avec des femmes de passage, souvent lors de voyages à l'étranger.

En 1989, Léa Linster décroche le Bocuse d'Or.

Confiant que, plus jeune, Jean Imbert ne souhaitait pas devenir cuisinier, mais " jouer à Paul Bocuse ", le vainqueur de l'émission Top Chef en 2012 revient tout d'abord sur ses années en tant qu'apprenti-cuisinier. Samedi 20 janvier, Paul Bocuse est mort, chez lui, du côté de Lyon.

Philippe Etchebest, qui dirige la brasserie Le quatrième mur au sein du Grand théâtre de Bordeaux : "Aujourd'hui, j'ai le sentiment que comme beaucoup d'autres cuisiniers et cuisinières de France, nous sommes orphelins".

Il est considéré comme le maître de la cuisine traditionnelle et de la grande cuisine. "Il m'a toujours considérée un peu comme sa fille", glisse d'une voix fluette Léa Linster. Mais il avait un charisme impressionnant: Quand on était avec lui, on buvait ses paroles !

- Paul Bocuse a eu une vie incroyable.

A vrai dire, Léa Linster s'y attendait. Soucieux de mettre en lumière les chefs, à travers notamment les "Bocuse d'Or ", Paul Bocuse avait l'œil du visionnaire et la main de l'artisan. Et là, la nouvelle est arrivée de façon surprenante.

"

"Il avait surtout de la personnalité!"

" . [.] C'était un ami, il a toujours été près de moi, notamment lorsque mon restaurant a pris feu. Mis au courant, VGE décida de remettre la décoration au chef lyonnais l'année même. Paul Bocuse s'est éteint, à l'âge de 91 ans, dans sa célèbre auberge de Collonges-au-Mont-d'Or, près de la capitale des Gaules.

C'était leur première rencontre. Grande réussite. Travail impressionnant. "Bien plus qu'un père et un époux, c'est un homme de cœur, un père spirituel, une figure emblématique de la gastronomie mondiale et un porte-drapeau tricolore qui s'en est allé", ont-ils dit.

"Le cuisinier savait encore s'émerveiller de choses simples, appuient-ils. Lui, qui avait pourtant reçu à sa table les plus grands chefs d'Etat dans son restaurant de Collonges-au-Mont-d'Or en bord de Saône". "C'est tout dans une vie".

Partager