Enfin, des femmes au volant — Arabie Saoudite

Partager

C'était le seul pays où conduire quand on est une femme était un délit.

L'Arabie saoudite fait quelque petites avancées pour montrer au monde que le sort des femmes du pays s'améliore.

La décision du roi n'est pas uniquement motivée par la volonté de se refaire une virginité au regard de la communauté internationale.

Depuis les années 1990 des militantes se battaient pour obtenir ce droit et manifestaient leur mécontentement en conduisant malgré l'interdiction. Cette interdiction sera bientôt révolue.

C'est une véritable révolution en Arabie Saoudite!

Commencé en 1962 sous le roi Fayçal, le mouvement d'émancipation des femmes s'est accéléré sous le règne d'Abdallah qui a notamment accordé le droit de vote et l'éligibilité des femmes aux élections municipales en 2011.

Malgré tout, les femmes saoudiennes sont encore soumises à de nombreuses contraintes.

Les Saoudiennes peuvent se réjouissent de la levée de l'interdiction de conduire.

Mais ce n'est pas véritablement l'intérêt pour les droits des femmes qui a motivé ce décret royal...

... En effet, les femmes en Arabie saoudite dépendent, de chauffeurs privés "étrangers" ou de taxis et ceci coûte des milliards de dollars à l'économie saoudienne. Jusqu'à présent, seuls les hommes pouvaient avoir un permis et les femmes qui conduisaient en public risquaient d'être arrêtées et condamnées à une amende.

"Au salon de l'emploi, Sultana, âgée de 30 ans, dit avoir reçu quatre offres d'emplois depuis la fin de sa formation en droit, il y a deux ans, mais qu'elle avait refusé en raison de problèmes de transport". Pensez-vous que, dans cette société ultraconservatrice, tout le monde va jouer le jeu?

Au centre des discussions: la décision surprise du roi Salmane d'autoriser les Saoudiennes à conduire à partir de juin 2018, une mesure historique saluée en Occident où les critiques contre le déficit démocratique de l'Arabie sont fréquentes. Tout cela demandera du temps et beaucoup d'efforts. Cela fait vingt ans que l'on attendait cette mesure. Mais qu'attendent les Saoudiennes aujourd'hui?

Désormais, les femmes saoudiennes vont militer pour l'abolition de la tutelle, qui les oblige à recourir à l'aval d'un référent masculin pour accomplir des gestes de la vie quotidienne, comme signer un contrat de travail ou voyager à l'étranger.

Tout doucement, les choses évoluent.

Or, celle-ci pourrait naître du puissant establishment religieux conservateur, opposé à la conduite des femmes.

Partager