"J'ai fait le meilleur résultat possible avec mes moyens" — Bardet

Partager

C'est le coeur lourd qu'on se retrouve ce dimanche pour la dernière étape du Tour de France 2017. "A l'arrivée, de retour dans ce Vélodrome, sublime écrin pour l'épilogue du Tour, Romain Bardet (52 du contre-la-montre à 2'3" de Macej Bodnar), qui a fini juste devant Christopher Froome parti 2 minutes après lui, est resté accroché sur le podium du Tour.

Diminué par la fatigue et la chaleur, Bardet a peiné dans la montée vers la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, mais il a quand même préservé une seconde de priorité sur l'Espagnol Mikel Landa.

Le Français, qui a laissé dans les Alpes ses désirs de renverser Chris Froome (Sky), peut-il viser autre-chose qu'un podium à Paris? Séparés de 6 secondes au classement général, Romain Bardet et Rigoberto Uran sont de nature à se valoir face à la montre.

Le sprinteur néerlandais, au gabarit moyen (1,77 m pour 70 kg), a résisté au retour en trombe de Greipel, le plus rapide lors des deux arrivées précédentes sur les "Champs".

Christopher Froome analyse l'étape du jour, en mettant en avant le travail d'équipe de Sky et d'AG2R La Mondiale. Depuis quelques jours, je n'étais pas très bien du côté de la santé, et aujourd'hui j'ai payé la note. Je vais me battre à fond, promet le Français. Aux Champs-Elysées, la pluie commence à faire son apparition, rendant les pavés glissants.

Qui remportera ce 104e Tour de France? " " Il n'y a pas à réfléchir. Ce qui lui permet de reprendre là deuxième place du général devant Uran. Je suis content à 26 ans d'avoir déjà cette expérience-là. "Dès qu'on a connaissance du tracé du Tour, on estime la topographie, l'altimétrie du parcours (du contre-la-montre) et on essaie de modéliser ça pour calculer les puissances qu'il doit développer durant l'entraînement", explique encore Quiclet.

Mais les chiffres parlent en faveur du Britannique, deux fois sur le podium des JO dans le contre-la-montre (bronze à Londres et à Rio). En 1903, c'est sur ses terres, au rond-point du Réveil Matin, que la toute première " Grande Boucle " s'est élancée.

Un premier sommet dans une carrière qui s'annonce déjà prometteuse. C'est Rigo qui est la plus grande menace dans le chrono, confirme Chris Froome.

Partager