15h19 Groenewegen remporte le sprint des Champs-Elysées

Partager

Deuxième du Tour de France à 23 secondes de Chris Froome, samedi matin avant le contre-la-montre de Marseille, le Français pensait être en mesure de venir titiller le Britannique.

Le coureur français Warren Barguil (Sunweb) a remporté la 18e étape du Tour de France au sommet du col d'Izoard ce jeudi. Il ne lui restait plus qu'à considérer ce contre-la-montre comme une nouvelle expérience dans sa carrière. Le champion de Belgique place son leader dans sa roue et le replace à toute allure dans le bon paquet. Pour les plus flemmards, mettez le réveil pour l'arrivée sur les Champs-Elysées, autour de 19h, pile poil pour l'apéro.

Le Britannique Chris Froome, vainqueur de son quatrième Tour de France, entre un peu plus dans l'histoire de la Grande Boucle.

En débarquant à Düsseldorf, c'est simple, il n'avait remporté aucune course, laissant entrevoir des failles à ses adversaires.

Le Tour, c'est un feuilleton en 21 étapes sur trois semaines de course. Ce jour-là, il a lâché 22 secondes à ses rivaux et avait reconnu ne pas avoir de jambes. Déjà en retard sur Uran dans sa lutte pour la deuxième place du Tour de France, Romain Bardet se jette sur les premiers pourcentages de l'Oratoire. Si l'on excepte ce passage à vide, le Britannique a fait jeu égal avec eux. Puis il rejoint le très touristique Lubéron avant le final dans la plaine de la Crau parfois très ventée pour la plus longue étape de l'édition 2017.

En revanche, Froome est plus fort que Bardet lors de l'exercice individuel, c'est un fait.

Enfin, Mikel Landa (Sky) devrait bien quitter l'équipe de Chris Froome à la fin de la saison. Il ne s'est jamais affolé.

"Cette ambiance, c'est incroyable, ici à Marseille", souriait-il, rassuré par sa prestation et sa future victoire virtuellement acquise. Privé de ses deux lieutenants pour la montagne Dario Cataldo et Jakob Fuglsang, blessés sur une chute bête lors d'un ravitaillement, il n'a pas pu tenir la distance. Un classement qu'il entend bien conserver jusque sur les Champs-Elysées à Paris dimanche. On savait que ça allait se jouer à la seconde pour le podium et je l'ai dit à Romain.

En cas de victoire, Froome signerait son quatrième succès depuis 2013 et se rapprocherait du record des cinq victoires détenu par quatre coureurs (Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain). Particularité du Tour de France 2017: la traversée de la nef du Grand Palais (eh oui!) pour promouvoir la désignation de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024 et non ceux de 2028. Froome, maintenant âgé de 32 ans, a perdu sa supériorité en montagne. Le patient anglais réussira-t-il son pari?

En ce qui concerne les candidats au podium, Mikel Landa et Rigoberto Uran passent dans le même temps au premier intermédiaire. Le Colombien Nairo Quintana (12) a payé la fatigue du Giro.

Jusqu'alors, Romain Bardet était plutôt "floué" au jeu des bonifications.

Partager