Roglic triomphe à Serre-Chevalier, Froome pas inquiété — Tour de France

Partager

Les coureurs se battent pour finir le Tour de France.

La formation de Marc Madiot avait commencé le Tour dans l'euphorie avec notamment le succès dans la 4e étape du champion de France Arnaud Démare, à Vittel.

Cette édition 2017 restera marquée par de nombreux abandons et pas des moindres: Izaguirre, Valverde, Thomas, Porte, Gesink, Fuglsang, Wellens, Majka. Warren Barguil peut rêver de marcher sur les traces de son aîné Romain Bardet. Au classement général, il n'y a que 23 secondes de différence. Un peu nerveux vendredi où il a regretté les petits calculs des prétendants à la victoire finale, en léger retrait hier même s'il n'a finalement cédé que quatre secondes à Froome, Bardet a encore des occasions de le chatouiller. Autant pour aller chercher la victoire d'étape que pour reprendre du temps au général. C'est fort logiquement que Barguil se voit donc assuré de ramener le célèbre maillot à Paris, si tout se passe bien. Enfin, Simon Yates endosse à nouveau le maillot blanc de meilleur jeune. On peut noter qu'à ce stade de la course, le britannique Christopher Froome n'a pas été impérial. Romain Bardet, sa troisième place et ses 27 secondes de retard sur le leader du Tour ne pouvaient pas rester les bras croisés. C'est donc groupé que le peloton à attaquer la côte de Saint-Pierre de Rodez, terme de cette quatorzième étape.

Qui d'autre que le Maillot à pois rouges pour s'imposer sur la dernière étape de montagne du Tour de France?

En 2016, Froome l'avait emporté en terminant avec plus de 4 minutes d'avance sur son dauphin Bardet. Et à quelques hectomètres de la ligne, Bardet a encore les ressources pour prendre les bonifications de la troisième place, devant Froome et Uran. Bardet qui n'est pas un spécialiste de l'épreuve chronométré s'était d'ailleurs adjugé une 5ème place. On va assister à une dernière semaine tendue. Bardet en remet une deuxième couche et Aru a encore du mal à suivre. Je retrouve le Barguil que j'ai connu chez les amateurs, où il gagnait tout. Il vole dans la montée finale, dépasse la stèle érigée à la mémoire de Fausto Coppi et de Louison Bobet, 2 kilomètres avant le sommet, au niveau de la Casse Déserte. Le contre-la-montre de Marseille disposera d'un départ et d'une arrivée devant 67.000 spectateurs pour vibrer lors des 22,5 km qui précéderont le défilé sur les Champs-Elysées, dimanche.

Le point important est l'équipe SKY. Derrière, les Sky ne pouvaient qu'assurer un semblant de tempo avant qu'ils ne soient relayés par une équipe AG2R qui pensait peut-être rivaliser avec l'équipe anglaise. Ce dernier, actuel 6ème du général, pourrait d'ailleurs troubler les prochaines attaques. "Je voulais mettre la pression à Fabio Aru, qui était en souffrance". Il a roulé avec son expérience et avec son équipe, qui est hors-norme. Je pense qu'ils se rendent compte tous les deux que de gagner ce Tour, cela va être compliqué.

Partager